vendredi 23 juin 2017     

«

»

Imprimer ce Article

Smallworld

Description

Grandeur et décadence des civilisations, mais ici l’univers est fantastique. Le jeu est une reprise de Vinci, du même auteur, retranscrit dans un monde alternatif. Nains, trolls, zombies, magiciens se succèdent sur cette terre nouvelle avec des caractéristiques qui différent à chaque partie.

Les adeptes de Vinci ne seront pas dépaysé pour un sou avec ce jeu. Quant aux autres, ils s’y mettront facilement. Smallworld est un jeu de conquête qui malgré des principes simplifiés demeure tendu et disputé de bout en bout. A chaque tour, les joueurs vont jouer le peuple qu’ils contrôlent en essayant de l’étendre et de lui faire marquer un maximum de points. Chaque joueur marque des points après avoir joué son peuple. Et ces points sont tenus secrets. Une partie dure 8 à 10 tours selon le nombre de joueurs.

A son tour, le joueur commence par faire un choix. Soit il joue le peuple qu’il contrôle déjà et qui est présent sur la carte, soit il décide de le mettre en déclin pour en prendre un autre. S’il joue son peuple actif, la manipulation est simple. Un peuple peut s’étendre sur les cases en principe adjacente moyennant une certaine force pour conquérir la case. Cette force est fonction de la nature de la case et du nombre de pions qui y séjournent déjà. Pour la conquérir il suffit de mettre une force égale. La difficulté majeure est due au fait que pour chaque peuple le nombre de pions est limité et que ce nombre ne peut pas augmenter. En réalité il ne fait que diminuer au gré des conquêtes que les autres joueurs feront sur votre dos. Après avoir procédé à ses conquêtes, le joueur marque un point par case qu’il contrôle et y ajoute les bonus donnés à son peuple.

L’autre possibilité est de mettre son peuple en déclin et de marquer les points. Au début du tour suivant, le joueur pourra choisir un nouveau peuple. Chacun d’eux est défini par deux caractéristiques qui peuvent donner certains avantage soit lors des conquêtes, soit pour se défendre soit en points de victoire. La combinaison des 20 pouvoirs spéciaux avec les 14 peuples du jeu donne une infinité de possibilités dont certaines ne manquent pas de piquant comme par exemple des zombies diplomates. Les combinaisons de tuiles sont dictées par le hasard. Et le joueur en choisit une parmi six avec une petite restriction: le premier choix de la liste est gratuit, les autres se paient en points de victoire et le coût augmente en allant vers la fin de la liste.

Malgré sept pages de règles et cinq pages d’annexes, le jeu s’avère simple à mettre en œuvre. Les règles sont très aérées et regorgent d’exemples illustrés, ne laissant que peu de questions ouvertes. Mais Smallworld n’est pas le jeu idéal si vous souhaitez initier au jeu de société votre entourage qui n’a en la matière que l’expérience du trivial poursuite ou du monopoly.

Carte de visite

Titre français Smallworld
Auteur  Philippe Keyaerts
Editeur  Days of Wonder (2009)
Genre Jeu de plateau
Série Smallworld
Nb de joueurs 2 à 5
Âge 10 ans
Durée 60 minutes
Néophyte Passionné
Pour rire Pour réfléchir
En famille Entre ami-e-s

Votre avis

Notez ce jeu
1 vote par personne

Ressources

C’est dans la boîte

  • la règle
  • 2 plateaux de jeu réversibles
  • 5 aides de jeu
  • 14 tuiles de peuple fantastiques
  • 168 pions des Peuples
  • 20 tuiles pouvoir
  • 35 tuiles spéciales (antres de troll, forteresses, montagnes, campements, tanières, héros, dragon)
  • 109 jetons de points de victoire
  • 1 dé de renforts,
  • 1 jeton compte-tours

Lien Permanent pour cet article : http://www.geniedelalampe.org/?p=2210

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *