mardi 25 juillet 2017     

«

»

Imprimer ce Article

Amun Re

Description

Il s’agit fondamentalement d’un jeu d’enchère et de construction. Cependant de nombreux paramètres doivent être pris en considération. Le plateau de jeu d’abord. Il représente quinze province de l’Egypte ancienne. Huit sont à l’ouest du Nil et sept à l’est. En outre sept provinces sont en Haute Egypte et huit en Basse Egypte. Chaque case de province contient différents symboles déterminant les avantages qu’elle offre à l’acquisition et en cours de partie. A l’acquisition, une province peut rapporter des cartes de pouvoir gratuite, des briques pour construire des pyramides ou encore de l’argent. Sur chaque province il est en cours de partie possible de placer entre 0 et 6 paysans et y construire un nombre illimité de pyramides. Chaque province permet en outre d’acheter entre 0 et 4 cartes de pouvoir.

En début de partie, après avoir choisi sa couleur, chaque joueur reçoit une brique de sa couleur, les trois marqueurs, des cartes de pièces d’or pour une valeur de 20 pièces, une carte de pouvoir « architecte » et une carte d’or « -3 ». Une brique de chaque couleur est posée sur la case 0 de l’échelle des points qui entoure le plateau. Le pion temple est mis sur la case représentant Amun Re en haut du plateau. Les autres éléments sont mis à l’écart, les cartes de pouvoir face cachée, le reste est visible. Le premier joueur, désigné par le sort ou par toute autre méthode, prend devant lui le pion pharaon. Dès ce moment, le premier joueur sera toujours celui qui a le pion pharaon devant lui et le sens du jeu est le sens horaire. Le premier joueur dévoile autant de cartes province qu’il y a de joueurs et place ces cartes sur les provinces correspondantes. Ces provinces sont mises aux enchères. Rassurez-vous, chaque joueur en aura une après chaque enchère. Chaque joueur à tour de rôle en commençant par le premier va poser la brique de sa couleur sur une case de la carte d’une province de son choix. La brique ne peut pas être posée sur un chiffre inférieur au plus élevé déjà occupé par une autre brique. En clair, il est obligatoire de sur-miser. Tant qu’il y plusieurs briques sur une même carte, les joueurs dont la mise a été dépassée par un autre doivent déplacer leur brique sur une autre province, toujours en sur-misant. L’enchère se termine dès qu’il y a une brique par province. Chaque joueur paie alors le montant en pièces d’or indiqué par la position de sa brique sur la carte. Il place ensuite un de ses marqueurs de couleur sur le cartouche de la province pour montrer qu’il est propriétaire de cette province.

Une fois les provinces acquises, chaque joueur procède à une phase d’achat. Dans l’ordre, il peut acheter des cartes de pouvoir (à condition que les provinces qu’il a acquises le permette et jusqu’à un maximum de cartes indiqué par celle de ses province qui indique le plus de cartes), des briques (il faut trois briques pour construire une pyramide) et des paysans (qui sont placés sur les cases vertes des provinces, à condition qu’elles en contiennent). Les achats se font élément par élément, c’est-à-dire que le joueur achète d’abord toutes les cartes pouvoir qu’il désire (jusqu’au maximum dont il a droit), toutes les briques qu’il désire (et qu’il place comme il l’entend sur les provinces dont il est propriétaire), tous les paysan qu’il désire (et qu’il réparti comme il l’entend sur ses provinces). Le coût est identique pour chaque élément: une unité (1 carte, ou 1 brique ou 1 paysan) coûte 1 pièce d’or, 2 unités coûtent 3 pièces d’or, 3 unités coûtent 6 pièces d’or, 4 unités coûtent 10 pièces d’or et ainsi de suite. Un tableau en haut du plateau indique tous les coûts.

Après les achats vient l’heure des offrandes à Amun Re. Chaque joueur choisit en secret le montant de son offrande (en mettant dans sa main des cartes de pièces d’or). Tous les montants sont dévoilés simultanément. La somme totale, en tenant compte des cartes « -3 » qui peuvent être jouées à ce moment, indique l’emplacement du pion temple sur son échelle: sur la case 1 si le total est inférieur ou égal à 2, sur la case 2 si le total est compris entre 3 et 12, sur la case 3 si le total est compris entre 13 et 22 et sur la case 4 si le total est supérieur ou égale à 23. Le pion temple demeure à cet endroit jusqu’au terme du tour. Le joueur qui a fait l’offre la plus élevée peut prendre gratuitement dans la réserve trois éléments de son choix (carte, brique, paysan), les briques et les paysans doivent être immédiatement placés. Le joueur qui a fait la seconde plus forte offre prend deux éléments de son choix, les autres un élément de leur choix à l’exception des joueurs qui ont joué une carte « -3 », lesquels prennent 3 pièces d’or. En cas d’égalité, l’ordre du tour prime (ainsi si la seconde plus grande offre est chez les joueurs 2 et 4 dans l’ordre du tour, le joueur 2 prend deux éléments et le 4 n’en aura qu’un seul). Le joueur qui a fait la plus grande offrande prend maintenant le pion Amun Re devant lui et sera désormais le premier joueur.

La phase suivante est celle des revenus. Chaque joueur fait le total des paysans qu’il a sur ses provinces, multiplie ce nombre par la valeur de la case sur laquelle se trouve le pion temple (1, 2, 3 ou 4) ce qui lui indique le nombre de pièces d’or qu’il reçoit. Les provinces sur lesquelles figurent une pièce d’or dans la zone verte rapportent le montant indiqué à leur propriétaire. Cependant, si un dromadaire figure sous la pièce d’or, le revenu n’est versé que si le pion temple se trouve sur une case avec dromadaire (les cases 1 et 2). Le revenu n’est pas versé si le pion se trouve sur les cases 3 ou 4 (le commerce à dos de dromadaire n’est pas possible en raison de la crue du Nil figurée sur la case).

Au terme des trois premiers tours de jeu, un premier décompte de points a lieu. Chaque pyramide rapporte 1 point à son propriétaire (évidemment les pyramides doubles comptent pour 2 pyramides). Par groupe de pyramides, le joueur reçoit également des points (il s’agit d’un bonus donné au joueur qui a une, deux, ou davantage de pyramides dans chacune de ses trois provinces). Le joueur qui a le plus de pyramide sur une province à l’ouest du Nil gagne des points, de même pour celui qui a le plus de pyramide à l’est du Nil. Les provinces sur lesquelles figurent des temples rapportent un nombre de points égal au nombre de temple sur la province multiplié par le chiffre de la case sur laquelle se trouve le pion temple. Les points de victoire sont immédiatement comptabilisés. Ensuite tout est retiré du plateau de jeu à l’exception des pyramides et des briques. Une nouvelle époque de trois tours commence. Un nouveau décompte a lieu au terme de cette seconde époque auquel s’ajoutent encore des points de victoire pour les joueurs les plus riches. Le joueur qui a le plus de points gagne la partie.

Les cartes de pouvoir peuvent influencer le cours de la partie. Elles permettent de bloquer une enchère ou de surenchérir sur la même province à la phase d’enchère, de placer un paysan gratuitement hors d’une case verte sur n’importe quelle province, de construire une pyramide pour 2 briques au lieu de 3 à la phase d’achat, de corriger l’offrande vers le haut ou vers le bas, de gagner 8 pièces d’or sur une province au lieu de son revenu normal, d’améliorer les revenus des paysans d’une province. Cinq autres types de cartes donnent des bonus en point de victoire si les critères sont réunis à la phase de décompte des points au terme des 3e et 6e tours. Il s’agit par exemple de posséder ses trois provinces en haute ou en basse Egypte, ou toutes ses provinces à l’est ou à l’ouest du Nil, ou d’avoir un total d’au moins neuf paysans sur ses provinces. Chacune de ces cartes donne un bonus de 3 points de victoire. Chaque carte de pouvoir peut être jouée à la phase correspondante, il est cependant interdit de jouer deux fois la même carte durant la même phase. En outre, chaque joueur peut se défausser d’une carte pouvoir contre une pièce d’or.

 

Carte de visite

Titre français Amun Re
Auteur Reiner Knizia
Editeur Hans im Glück (2003)
Genre Jeu de plateau
Série
Nb de joueurs 3 à 5
Âge dès 12 ans
Durée 90 minutes
Néophyte Passionné
Pour rire Pour réfléchir
En famille Entre ami-e-s

Votre avis

Notez ce jeu
1 vote par personne
3.5 - 2 votes

Ressources

C’est dans la boîte

  • la règle
  • 1 plateau de jeu
  • 66 cartes or
  • 39 cartes de pouvoir
  • 15 cartes de province
  • 15 pions pyramides simples
  • 15 pions pyramides doubles
  • 15 pions briques
  • 10 pions
  • 1 marqueur temple d’Amun Re
  • 1 marqueur 1er joueur
  • 15 marqueurs de province
  • 45 pions paysans
  • 5 cartes résumé

Lien Permanent pour cet article : http://www.geniedelalampe.org/?p=3336

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *