mardi 25 juillet 2017     

«

»

Imprimer ce Article

Citadelles

Description

Les joueurs (2 à 7 ou 8 avec la version anglaise) doivent construire une cité composée de huit quartiers. Les cartes représentent les quartiers. Au début de son tour, chaque joueur peut soit prendre de l’argent soit piocher une carte de quartier. Il peut ensuite construire un quartier. Chaque quartier a un coût de construction qui donne également le nombre de points de victoire qu’il rapporte au terme de la partie. Jusque là rien de bien affriolant.

C’est ici qu’interviennent les personnages. La version française en comporte huit (l’assassin, le voleur, le magicien, le roi, l’évêque, le marchand, l’architecte et le condottière). Chaque personnage présente des caractéristiques particulières. Fort logiquement l’assassin assassine un autre personnage, le voleur vole un autre personnage, le magicien échange ses cartes, le roi c’est moi et je choisit en premier etc…, pour davantage de détails, cliquer sur « Règles et autres infos » en bas de cette page). Au début du tour, le roi du tour précédent prend toutes les cartes personnage, il en défausse un certain nombre face visible et une face cachée en fonction du nombre de joueurs. Parmi les personnages restants, il en choisit un en secret. Ce sera le personnage qu’il incarnera tout au long du tour. Il passe ensuite le solde des personnages à son voisin de gauche, qui choisit à son tour en secret un personnage et ainsi de suite jusqu’à ce que tous les joueurs aient pris un personnage. Le premier joueur appelle ensuite le premier personnage (en l’occurrence l’assassin) qui effectue son tour, en utilisant bien entendu son pouvoir particulier. Les autres personnages sont appelés dans l’ordre et font de même.

En fait rien de bien compliqué dans les règles mais une dynamique de jeu assez ébouriffante. Le choix du personnage est souvent un vrai casse-tête pour chaque joueur qui veut bien sûr prendre le personnage qui lui amène le plus d’avantage tout en évitant qu’il ne soit trop visé par l’assassin ou le voleur. Attention, une partie peut largement dépasser une heure si chacun tergiverse plusieurs minutes avant de choisir. Aussi l’usage d’un sablier peut s’avérer intéressante, et puis avoir au maximum une minute pour son choix fait monter un peu plus d’adrénaline.

J’en viens à la 2e version. Sur le fond, et même la forme, il s’agit bien entendu du même jeu, sauf qu’il comprend 18 personnages, en deux séries, numérotés de 1 à 9. Il y a donc un neuvième personnage, ce qui permet de jouer à 8. En utilisant les 18 personnages, il n’y a en fait qu’un seul personnage de chaque numéro en jeu. Certains diront que le jeu de base est suffisant en soi et qu’il n’y a guère d’intérêt à multiplier les personnages, d’autres apprécient en revanche les nouvelles possibilités offertes. Toujours est-il que le choix est encore plus cornélien. L’usage d’un sablier s’avère indispensable sans quoi la phase de choix des personnages prend facilement une vingtaine de minutes et le jeu perd beaucoup de son charme (chacun s’ennuie un peu dans son coin en attendant que les autres aient choisi leur personnage).

 

Carte de visite

Titre français Citadelles
Auteur Bruno Faidutti
Editeur Multisim (2000)
Genre Jeu de cartes
Série
Nb de joueurs 3 à 8
Âge dès 10 ans
Durée 60 minutes
Néophyte Passionné
Pour rire Pour réfléchir
En famille Entre ami-e-s

Votre avis

Notez ce jeu
1 vote par personne
3.8 - 4 votes

Ressources

C’est dans la boîte

  • la règle
  • 67 cartes de Quartier
  • 18 cartes de Personnages
  • 7 cartes d’aide de jeu
  • 1 carte couronne
  • 30 pièces d’or

Lien Permanent pour cet article : http://www.geniedelalampe.org/?p=3496

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *