mardi 22 août 2017     

«

»

Sep 25 2012

Imprimer ce Article

Caylus

Description

Une partie dure un nombre indéterminé de tour jusqu’à ce que le château soit entièrement construit ou que le bailli parvienne sur la case qui déclenche le décompte des tours du château. Chaque tour comporte 7 phases que les joueur vont effectuer dans l’ordre. La première chose est la perception des revenus. Chaque joueur reçoit 2 deniers plus 1 denier par bâtiment résidentiel qu’il possède. La seconde étape est de placer ses ouvriers sur les différents bâtiments déjà construits. Et c’est là tout le cœur du système de Caylus. Il s’agit à la fois de prévoir ce que l’on veut faire dans le tour, de s’en donner les moyen en plaçant des ouvriers sur les bons bâtiments, puis de pouvoir réaliser ses plans.

Lors de cette phase de placement, les joueurs vont devoir payer pour mettre un ouvrier. Le coût s’accroît d’un denier à chaque fois qu’un joueur passe. Inutile de préciser qu’il est tout à fait illusoire de parvenir à réaliser tout ce que l’on désire. Il est important d’avoir une liste d’objectifs d’importance dégressive et ce en fonction de sa place dans l’ordre du tour, laquelle peut se modifier en plaçant un ouvrier à l’écurie. Il est aussi important de bien obtenir les marchandises dont on a besoin au bon moment. Les actions seront en effet réalisées à la phase suivante dans l’ordre des bâtiments. Cette phase de placement s’avère donc cruciale et peut déboucher sur quelques impasses (par exemple un joueur envisage de construire un bâtiment et place directement un ouvrier sur le bâtiment permettant de construire et se fait souffler la place sur la bâtiment produisent la matière nécessaire à la construction). Bref, c’est une phase souvent assez tendue.

Une fois que chacun a placé ses ouvriers (lesquels peuvent aussi aller au château afin d’obtenir des faveurs du roi), les bâtiments sont activés dans l’ordre en partant du château et en suivant la route. Cette phase est relativement courte. Il n’y a en général qu’un seul ouvrier par bâtiment et le joueur doit simplement appliquer ce que le bâtiment offre comme possibilité (prendre de l’argent, acheter une matière de son choix, construire un bâtiment, déplacer le prévôt, vendre une marchandise pour de l’argent etc…) Chaque bâtiment a un rôle propre, raison pour laquelle il est généralement indispensable de placer ses ouvriers sur des bâtiments d’autres joueurs.

Lorsque l’effet des bâtiments a été appliqué, les joueurs passent à la construction du château. Il s’agit ici de construire les trois sections (donjon, murailles, tours) comportant respectivement 6, 10 et 14 éléments. La construction du château peut apporter des faveurs royales (des bonus perçus immédiatement) et aussi éviter de perdre des points de prestige. La dernière phase enfin consiste à avancer le bailli d’une ou deux cases selon que le prévôt se trouve plus loin que lui ou non. L’avance du bailli va déterminer les décomptes des sections du château par là même la rapidité d’une partie.

La partie se termine lorsque les 14 emplacements des tours du château ont été construits ou lorsque le bailli arrive sur la case de décompte des tours. Les tour en cours est terminé. Le joueur qui a le plus de points de prestige gagne la partie (argent et marchandises en stock sont encore convertis en prestige). Pour obtenir des points de prestige il faut construire des bâtiments, attirer les ouvriers des autres joueurs sur ses propres bâtiments, acheter des points (effet de certains bâtiments) ou encore avancer sur la ligne prestige des faveurs royales.

 [warning]Version cartes:
Caylus Magna Carta[/warning]

Carte de visite

Titre français Caylus
Auteur William Attia
Editeur Ystari (2005)
Genre Jeu de plateau
Série
Nb de joueurs 2 à 5
Âge dès 12 ans
Durée 90 minutes
Néophyte Passionné
Pour rire Pour réfléchir
En famille Entre ami-e-s

Votre avis

Notez ce jeu
1 vote par personne
4.2 - 5 votes

Ressources

C’est dans la boîte

  • la règle
  • 1 plateau de jeu
  • 1 cylindre bailli et 1 disque prévot
  • 30 pièces de 1 denier et 10 pièces de 5 deniers
  • 30 cylindres ouvriers
  • 100 maisons
  • 35 disques marqueurs
  • 140 cubes de ressources
  • 40 tuiles bâtiments

Lien Permanent pour cet article : http://www.geniedelalampe.org/?p=4625

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *