mardi 19 septembre 2017     

«

»

Oct 02 2012

Imprimer ce Article

Kampf um Rom

Description

Chaque joueur choisit sa couleur et reçoit les pions correspondant dans sa réserve. Il place un pion cavalier et un pion guerrier sur le point de sa couleur en haut à droite du plateau. Le guerrier représente une des tribus du joueur, le cavalier l’autre tribu. Ces tribus ont une zone qui leur est propre (pour chaque joueur) sur le plateau de jeu à gauche et à droite. Chaque joueur place un pion cavalier et un chariot sur une des tribus et un pion guerrier et un chariot sur l’autre. Les cartes sont mélangées et positionnées comme indiqué. Les hexagones de couleur sont placés, couleur visible, sur les villes de couleurs correspondantes. Les cartes de matière vertes sont mélangées et placées face cachée.

Une partie se déroule en deux grandes étapes: une partie nomade et une autre sédentaire. Chaque peuple est nomade en début de partie. Cela signifie que le pion qui le représente (guerrier ou cavalier) se déplacera sur le plateau de jeu. L’objectif de la première étape est surtout de piller les villes. Pour les piller, le joueur doit avoir le pion de l’un de ses peuples adjacent à une ville et avoir au total (le pion sur la carte plus ceux de sa zone de tribu) un nombre de pion au moins égal à la valeur de la ville. Dans ce cas, il retourne le marqueur de la ville et applique ce qui est indiqué (recevoir de l’argent (toujours) et parfois piocher des cartes et perdre des pions). Le marqueur de ville est placé sur la zone de la tribu qui l’a pillée. Une tribu qui a pillé trois villes (mais au maximum deux de même couleur) peut se sédentariser.

Pour se sédentariser, une tribu doit être en mesure de piller une ville. Au lieu de prendre le marqueur et d’en appliquer les effet, le joueur défausse le marqueur et place sur la ville un pion chariot (venant du peuple qui se sédentarise) et un pion du peuple. Une fois sédentarisé, un peuple ne peut pas redevenir nomade par la suite. Un peuple sédentaire peut s’étendre en conquérant une ville adjacente puis une autre et ainsi de suite. Chaque ville donne un point de victoire au joueur.

A son tour, le joueur lance quatre fois deux dés. Chaque résultat ne peut sortir qu’une seule fois. Chaque joueur touche les revenus des hexagones adjacent aux pions et villes qu’il a sur le plateau. Le sept fait bouger le légionnaire comme à Catane avec le brigand. Il bloque le revenu d’une case et le joueur qui a lancé un sept pioche une carte dans la main d’un adversaire adjacent à l’hexagone. Il n’y a en revanche pas de limite de cartes en main. Les revenus des cases vertes donnent une carte vache ou cheval tirée au hasard. Les chevaux sont indispensables pour acheter des pions tribu et les vaches et chevaux pour les chariots.

Une fois les revenus acquis, les joueurs peuvent procéder à tour de rôle aux achats et échanges. L’argent peut être échangé contre des matières (une fois par tour), trois matières identiques contre une autre quelconque. Les échanges entre joueurs sont autorisés. Les joueurs peuvent acheter des pions guerrier et cavalier, des chariots et des cartes de développement. La phase suivante sont les actions des peuples cavalier puis des peuples guerriers (l’ordre est important). Un peuple nomade peut se déplacer (ce qui peut coûter des sesterces par la mer ou du blé par la terre) et piller. Un peuple sédentaire peut agrandir son empire par la conquête d’une ville adjacente.

Chaque ville conquise (peuple sédentaire) rapporte un point de victoire. Des bonus sont octroyés (2 points) si un peuple a pillé une ville de chaque couleur (huit points maximum puisqu’un peuple ne piller que deux ville de chaque couleur au plus), si un joueur a conquis 4 villes avec chacun de ses peuples, et a joueur qui a joué le plus grand nombre de cartes diplomates (permettant de déplacer le légionnaire – brigand). Le premier joueur qui atteint 10 points gagne.

Carte de visite

Titre français La Conquête de Rome
Auteur Klaus Teuber
Editeur Kosmos (2006)
Genre Jeu de plateau
Série Les Colons de Catane
Nb de joueurs 3 à 4
Âge dès 12 ans
Durée 90 minutes
Néophyte Passionné
Pour rire Pour réfléchir
En famille Entre ami-e-s

Votre avis

3 - 1 votes

Ressources

C’est dans la boîte

  • la règle
  • 1 plateau de jeu
  • 40 chariots
  • 32 guerriers
  • 32 cavaliers
  • 1 légionnaire romain
  • 40 tuiles pillage
  • 40 sesterces
  • 4 marqueurs
  • 2 dés
  • 90 cartes

Lien Permanent pour cet article : http://www.geniedelalampe.org/?p=4735

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *