dimanche 19 novembre 2017     

«

»

Nov 28 2012

Imprimer ce Article

Petit papa Noël

Petit papa Noël, quand tu descendras du Ciel…, vous connaissez la chanson. Et là pour le coup, il peut apporter beaucoup pour remplir nos petits souliers. A l’approche des fêtes, le Génie de la Lampe vous livre ses suggestions pour votre liste à envoyer au Père Noël, ou au contraire à prendre en considération pour que vous puissiez jouer les Pères Noël.

Considérez que cette liste est bien entendu très subjective et laisse libre cour à la fantaisie de chacun pour la compléter le cas échéant.

Dans la catégorie des jeux d’ambiance, il y a l’incontournable et toujours très apprécié Time’s Up (pour vous en convaincre, il vous suffit de jeter un petit coup d’œil à la galerie de photo sur la gazette de la Fête du Jeu).  Plusieurs moutures vous sont proposées. Et pour celles et ceux qui sont saturés par les versions jaune et bleue, rabattez vous sur la noire (il vous faut deviner et faire deviner des titres de films ou de livres) ou la verte (pour jouer en famille avec les plus jeunes puisqu’il s’agit ici de faire deviner des objets communs).

Toujours dans le registre ambiance, mais plus poétique, optez pour la série Dixit. Une illustration, un mot, une courte phrase, vous devrez faire preuve d’imagination pour  que les autres joueurs devinent quelle carte vous avez posé, mais il faut encore veiller à ce que ce ne soit ni trop difficile, ni trop facile, car dans l’idéal, il vaut mieux que les joueurs ne devinent pas tous quelle est votre carte.

TimeLine séduit aussi par sa conception simple. De nombreuses cartes dans différents domaines comme la science, les découvertes, l’histoire. A vous de déterminer si la découverte ou l’événement que vous avez en main se situe avant ou après les cartes déjà posées. Pas toujours aussi simple que l’on peut imaginer;: la découverte d’Uranus a-t-elle eu lieu avant ou après l’invention du tube dentifrice? C’est exactement le genre de dilemne auxquels il vous faudra répondre dans ce jeu.

Encore un jeu de dessin? Oui, mais avec Pix il ne faut pas vraiment savoir dessiner. Vous disposer de petits carrés magnétiques à placer sur une grille afin d’illustrer le mieux possible, mais aussi avec le moins de carrés possible, l’objet ou le personnage désigné par une carte. Soyez concis, créatifs et faites confiance aux autres joueurs, il y en a toujours un qui parvient à deviner ce que vous avez dessiné, même si ça ne ressemble à rien, allez savoir pourquoi!.

Pour deux joueurs, cette version simplifiée (mais pas simpliste) d’Agricola (avec son extension), faite tout exprès pour 2 joueurs, saura vous séduire. Rapide, le jeu se pratique en moins d’une demi-heure, de quoi aligner les parties. Mais attention, on devient rapidement accro, même les néophytes s’y laissent prendre.

Plus cérébral, et donc à réserver à des joueurs un peu plus geek, Le Havre Port Fluvial est aussi une bonne option. Il faut certes gérer de nombreux éléments, malgré un système somme toute assez simple, mais le jeu reste rapide et fluide. Une belle réussite dans son genre.

Notre chouchou dans la gamme des jeux à deux est incontestablement Helvetia Cup. Pour différentes raisons. Il y a d’abord le matériel, de très belles figurines qui incitent à y jouer, et puis l’univers fantastique où des dragons affrontent des sortes de jongleurs dans un match de foot, et enfin un grand nombre de référence à un monde bien connu, celui du football suisse et valaisan en particulier. Sans oublier, et c’est peut-être le plus important, que le jeu est bien torché. Une règle family pour y jouer avec les enfants, mais pas que car entre adultes consentants ça fonctionne très bien aussi et c’est surtout source de parties rapides, et une règle geek pour les mordus de foot, de simulation qui veulent vraiment qu’un tir au but du gauche à la beckham arrive dans la lucarne droite sans que le gardien n’y voit goutte. Bref, précipitez-vous, c’est beau, c’est lourd et on aime… même si on déteste le foot.

Un jeu à jouer en famille absolument. Sorte de memory d’aventure, le Petit Poucet vous entraîne au fond d’une sombre forêt d’où il est parfois difficile de ressortir. A vous de rester attentif pour bien repérer le chemin du retour. Mais ce n’est pas toujours très facile. Et si ça l’est un peu trop à votre goût, le site de l’éditeur vous propose des scénarii alternatifs, histoire de corser le scénario.

A pratiquer en famille également, les incontournables Aventuriers du Rail qui se déclinent en de nombreuses versions et extensions. Vous trouverez à coup sûr votre bonheur dans cette série, avec le risque certain de devenir accro, vous verrez qu’il est difficile d’y résister. Vous pourrez aussi sortir ce jeu avec des amis, pour sûr que vous ne vous tromperez pas de cible. Ou encore le pratiquer à deux avec les extensions Scandinavie ou Switzerland (cette dernière étant dorénavant inclue dans la boîte de l’extension Asia (inutile de demander quel est le rapport, nous n’en savons strictement rien). Ou enfin le pratiquer en équipe avec l’extension India. Bref, une large palette d’options vous tend les bras avec cette série dont le succès ne se dément pas d’année en année.

Autre série à succès constant, celle des Colons de Catane qui se déclinent également sous les moutures les plus diverses, du jeu à deux joueurs au jeu à six joueurs, en passant par des versions historiques ou encore géographiques. Mais pour rester sobre, le jeu de base est tout à fait adapté. Les règles en sont simples, il se pratique aisément en famille, ou avec des amis qui ne jouent qu’occasionnellement. Pour des parties un peu plus rapide, tout en conservant le « goût » de Catane, essayez aussi le jeu de dés basé sur le principe du Yatzee. Et le dernier-né, le jeu de cartes rapide, offre également une vision inédite de ce désormais grand classique du jeu de plateau.

Pour rester dans les séries, Carcassonne est aussi devenu un classique qui ne cesse de croître au fil des années. L’éditeur a eu l’excellente idée de publier une grosse boîte qui réunit toutes les extensions parues à ce jour. Alors si vous avez déjà joué à ce jeu, que vous en appréciez le principe, que vous ne le possédez pas, n’hésitez pas à jeter votre dévolu (ou à orienter le père Noël) sur cette boîte tout en un. Le prix est certes un peu élevé, mais vous en aurez pour des heures de jeu sans interruption.

Plus récent, 7 Wonders a su se faire sa place assez rapidement. Sans pouvoir être qualifié de jeu familial à proprement parler, il n’en demeure pas moins simple et à la portée de nombreux joueurs néophytes même si la première partie est un peu déroutante. Le jeu a néanmoins un très fort goût de « reviens-y » auquel il est difficile de résister. Et une fois la première impression passée, on en devient vite accro et on en redemande plus. L’éditeur a donc eu le nez fin de proposer rapidement des extensions qui ne font qu’améliorer le jeu.

Dominion et ses nombreuses extensions peut aussi s’avérer être un cadeau bienvenu. Jeu de cartes novateur par bien des aspects, comme 7 Wonders au demeurant, il sait se faire séducteur pour entraîner dans son univers des joueurs qui se laisseront facilement entraîner. Mais une première partie peut aussi s’avérer rébarbative. Le mieux pour aborder le jeu est d’y aller en douceur en tenant compte des suggestions faites à la fin des règles pour les premières parties. Une fois le système acquis, vous n’aurez plus qu’une seule envie: en avoir davantage, et il y en a puisque pas moins de sept extensions sont disponibles.

Les aventuriers tomberont sous le charme d’Andor, un jeu coopératif très proche d’un jeu de rôle. Une de ses particularités est d’intégrer les règles au scénario. Les règles s’apprennent et s’assimilent donc au fur et à mesure que le jeu avance. Mais il s’agit bien d’un jeu de plateau, à pratiquer à plusieurs, de préférence à quatre, qui vous entraîne et vous immerge dans un univers fantastique duquel il et difficile de ressortir. A coup sûr un jeu qui fera bonne figure dans la hotte du Père Noël.

Pour rester dans le fantastique et faire bonne mesure, il convient de placer également Seasons sur notre liste. Jeu de cartes, mais pas seulement, jeu de dés, mais pas seulement, jeu de combinaison, mais pas seulement, Seasons est un peu de tout ceci à la fois. L’univers est certes un peu moins présent que dans Andor, mais le jeu a un charme qui laisse difficilement indifférent.

Les joueurs un peu plus geek auront le nez fin de mettre Descendance sur leur liste, un vrai jeu de gestion qui raconte une histoire, votre histoire en quelque sorte, ou plutôt celle de votre famille. Avec parfois un certain cynisme puisqu’il vous faudra faire mourir certains de vos personnage au bon moment et à bon escient. Mais ils laisseront une trace indélébile dans l’histoire du village, gage de points de victoire pour vous. A notre sens un jeu absolument incontournable parmi les jeux de cet acabit.

Dans le même ordre d’idée, les Palais de Carrara mérite aussi la hotte du Père Noël, pour plusieurs raisons. Le système est assez original, le jeu dispose de deux règles, dont une, plus simple, permet de jouer très facilement avec des personnes moins joueuses alors que l’autre vise clairement les joueurs plus costauds. En revanche, le thème n’est pas le fort de ce jeu: vous ne voyagerez par à Carrare pour y extraire des blocs de marbre, vous ne découvrirez pas vraiment l’Italie de la renaissance, mais en définitive qu’importe le flacon, pourvu que l’on ait l’ivresse.

Peut-être un peu plus dans la lignée des Colons de Catane, Milestones est un jeu qui mérite largement de figurer sur votre liste de Noël. Particulièrement plaisant, il se joue facilement, aussi en famille et brille par un certaine dépouillement et une certaine simplicité tout en nécessitant une réflexion tactique. Le jeu n’est pas vraiment guidé par la hasard et les interactions entre les joueurs sont constantes car le fait de construire ouvre forcément certaines possibilités aux autres joueurs. De surcroit, les règles sont actives dans le jeu puisque chaque joueur perd régulièrement une partie de son acquis qu’il est obligé de reconstituer.

Shafausa est assurément notre chouchou parmi les gros jeux pour geek poilus. Un jeu de gestion, de production et de construction solide, costaud, profond où une réflexion de tous les instants est indispensable. C’est du lourd et ça vaut vraiment la peine. A double titre d’ailleurs puisque l’éditeur a eu l’excellente idée d’élaborer aussi une règle dite « family » qui permet d’y jouer avec de jeunes joueurs, en famille, sans se prendre la tête et avec un plaisir maximal. Cette règle est certes simplifiée, mais il ne s’agit pas d’une sorte de version light du jeu car pour jouer avec la règle family, il faut aussi utiliser un autre plateau de jeu, qui se trouve au verso, ce qui fait que les joueurs se trouvent en présence d’un jeu tout à fait différent et pourtant très proche.

Nous ne saurions mettre fin à cette liste au Père Noël sans vous recommander chaudement Escape, un des jeux les plus bruyants et animés qui existent. Et aussi un des plus rapide. Une partie réunit jusqu’à 5 joueurs (6 avec l’extension) et dure très exactement 10 minutes, scandées par un CD (livré avec) sur un rythme musical interrompu par différents bruits, lesquels indiquent aux aventuriers qu’ils doivent se réunir en un endroit précis. Ce qu’il faut savoir est que les joueurs devront sortir d’une pyramide en découvrant les salles au fur et à mesure que la partie avance. Ils ont à disposition des dés qu’ils lancent rapidement afin de faire les combinaisons requises pour changer de salle. Évidemment, il y a quelques subtilités qui contribuent à faire monter la tension et aussi le volume sonore des pauvres aventuriers (vous pauvres joueurs) qui voient leurs chances s’amenuiser au fil des minutes et même des secondes. C’est fou ce que 10 minutes peuvent passer rapidement.

Et avec tout ceci, si le Père Noël ne vous gâte pas cette année, ce sera que vous avez oublié de passer commande, vous ne viendrez pas vous plaindre après car nous vous avons donné tous les instruments pour ne rien rater.

Puisse Alea veiller sur vos dés et le Père Noël remplir son sac de jeux!

Lien Permanent pour cet article : http://www.geniedelalampe.org/?p=5192

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *