mardi 22 août 2017     

«

»

Déc 11 2012

Imprimer ce Article

Kingdom Builder

Description

Vous rêviez d’un jeu plein de chevaliers qui, chevauchant leur fier destrier, partent à l’assaut de forteresses réputées inexpugnables pour en délivrer une belle princesse? Passez votre chemin. Ici rien de tel, malgré l’image de couverture et le titre. Vous ne construirez aucun royaume mais vous contenterez de poser des pions le plus judicieusement possible. D’ailleurs, les types de terrain auraient tout à fait pu être remplacés par des couleurs.

Certainement un des jeux les plus simples qui existe. Le terme simple s’applique ici uniquement à la mécanique qui tient en quelques mots: à son tour le joueur pose la carte qu’il a en main et place trois pions sur des cases du type de terrain indiqué par la carte. C’est un peu un raccourci, mais d’une certaine manière, la règle se limite à cet énoncé, complété il est vrai par des obligations et restrictions assez logiques puisqu’un pion doit par exemple être posé adjacent à un autre pion du même joueur, pour autant que faire se peut.

Le jeu vaut surtout par son mécanisme. Comme dit plus haut, la règle est simple. Et les conditions de victoire variables. En effet, trois cartes sont dévoilées en début de partie qui indiquent de quelle manière les joueurs pourront marquer des points. Par exemple la plus grande série de pions attenants les uns aux autres donne un point par pion, ou encore chaque ligne du plateau occupée par un pion de sa couleur donne un point, ou encore chaque pion adjacent à une rivière donne deux points, et ainsi de suite. Au terme de la partie, lorsqu’un joueur n’a plus de pions à poser, chacun marque des points en fonction des critères donnés par les carte.

L’autre élément mécanique qui fait que chaque partie est différente tient au plateau lui même. Composé d’éléments tous différents, le plateau est un assemblage de quatre de ces élément. Et chacun d’eux fournit un bonus, pour autant que le joueur ait placé un pion adjacent à une case particulière de ce plateau. Ce bonus permet en général de déplacer des pions ou d’en placer en plus de son placement normal, vers ou à des endroits précis.

Comme tout jeu de cet acabit, celui-ci aura ses partisans et ses adversaires. Mais ce n’est certainement pas un hasard si il a obtenu le très convoité prix de Jeu de l’Année (Spiel des Jahres) 2012 en Allemagne. L’infini des possibilités qu’il offre y est pour beaucoup dans le choix du jury.

[warning]Sur le même jeu:
Critique
– la fiche
Extension Nomads[/warning]

Carte de visite

Titre français Kingdom Builder
Auteur Donald X. Vaccarino
Editeur Queen Games (2011)
Genre Jeu de plateau
Série Kingdom Builder
Nb de joueurs 2 à 4
Âge dès 10 ans
Durée 45 minutes
Néophyte Passionné
Pour rire Pour réfléchir
En famille Entre ami-e-s

Votre avis

2.5 - 2 votes

Ressources

C’est dans la boîte

  • la règle
  • 8 plateaux de jeu
  • 28 tuiles lieux
  • 160 bâtiments
  • 4 marqueurs
  • 1 tuile premier joueur
  • 25 cartes terrain
  • 10 cartes personnage
  • 8 tuiles résumé des lieux

Lien Permanent pour cet article : http://www.geniedelalampe.org/?p=5418

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *