mardi 22 août 2017     

«

»

Fév 06 2013

Imprimer ce Article

Kingdom Builder, amour-haine

J’entretiens avec Kingdom Builder une relation que je qualifierais d’amour-haine. La toute première fois que Queen Games évoquait ce titre sur son site, il laissait miroiter un jeu du genre Fief, mais en plus rapide, plus limpide, bref en mieux. L’illustration faisait aussi un peu rêver. C’est donc peu dire qu’à l’ouverture de la boîte, la surprise (négative) fut à la hauteur de l’attente (positive) que j’en avais. Et je me souviens même avoir hésité à laisser le jeu croupir au bas d’une étagère avant même de l’avoir dépiauté.

Il m’a fallu passer outre ma première et mauvaise impression pour enfin m’atteler à la règle. Et là ce fut plutôt une bonne surprise. Une simplicité incroyable qui, en même temps, jetais un nouveau doute dans mon esprit: « est-ce réellement jouable, et intéressant? ». Seul un test pouvait répondre à cette lancinante question. Aussitôt dit, aussitôt fait et le soir même la première partie était en route.

La simplicité a réservé de nouvelles surprises, avec des hauts et des bas. Un certain étonnement devant la richesse du jeu, et en même temps une impression de frustration. La frustration de n’avoir rien à conquérir, de parfois, souvent, subir le jeu, la frustration d’un plateau qui ne rappelle en rien l’illustration de la boîte, ou alors seulement de très très loin. Et d’un autre côté, cette première partie m’a ravi, donné envie d’en faire une autre pour découvrir d’autres facettes du jeu, et encore une autre.

Kingdom Builder est un jeu que j’adore haïr. Lorsque la proposition est faite d’y jouer, je ne peux m’empêcher à chaque fois de faire preuve de retenue, d’essayer de trouver autre chose, ou une autre table. Et pourtant à chaque fois que je me retrouve embauché dans une partie, j’en ressort enchanté. Allez comprendre!

[warning]Sur le même jeu:

– la fiche[/warning]

Lien Permanent pour cet article : http://www.geniedelalampe.org/?p=5736

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *