mardi 22 août 2017     

«

»

Juil 08 2013

Imprimer ce Article

Les jeux de l’année

spiel-des-jahresLe jury du prix allemand « Spiel des Jahres » a fait son choix. Il a attribué lundi à Berlin la prestigieuse récompense au jeu Hanabi de l’auteur français Antoine Bauza, édité par Cocktail Games. Le prix « Kennerspiel des Jahres« , qui récompense un jeu plus complexe, est revenu à Andor, de Michael Menzel, édité en allemand par Kosmos en sous le titre original Die Legenden von Andor, et en français par Iello. Le « Kinderspiel des Jahres« , qui récompense le meilleur jeu pour enfant, avait été décerné il y a un mois au jeu Der verzauberte Turm, de Inka et Markus Brand, paru chez Drei Magier.

Antoine Bauza est le second auteur francophone à remporter la récompense, après Jean-Louis Roubira et son Dixit en 2010. Le lauréat n’en est pourtant pas à son coup d’essai puisqu’il a déjà gagné le Kennerspiel des Jahres en 2011 avec son jeu 7 Wonders. L’auteur, qui avoue beaucoup aimer « jouer avec les cartes », montre l’étendue de son répertoire. En la matière, il faut aussi relever que Inka et Markus Brand ont aussi réussi le coup de force de remporter le prix du jeu pour enfants une année après avoir décroché le Kennerspiel des Jahres avec Village (Descendance en français).

Hanabi est un jeu de cartes coopératif particulièrement innovant. Il se joue de 2 à 5 joueurs et a la particularité de jouer avec le jeu des autres. En effet, chaque joueur tient les cartes à l’envers dans sa main, si bien qu’il présente le recto aux autres joueurs et ne connaît donc pas ses propres cartes dont il ne voit que le verso. Ensemble, les joueurs devront former les séries croissantes de cartes de couleur représentant des feux d’artifice, hanabi en japonais.

Le Kennerspiel des Jahres est davantage connu par chez nous. Nous en avons déjà fait un descriptif dans d’un précédent article. L’auteur a expliqué avoir voulu faire un jeu pour pouvoir jouer avec son fils. Le résultat est particulièrement réussi, il faut bien en convenir.

Les autres nominés n’ont pas démérité et le jury du Spiel des Jahres en a relevé les qualités. Pour le prix principal, il y avait Augustus, de Paolo Mori, paru chez Hurrican Games. Il s’agit d’une sorte de loto/bingo un peu tactique avec l’époque romaine pour toile de fond. Qwixx, de Steffen Benndorf, paru chez Nürnberger Spielkarten Verlag (Gamefactory en Suisse), est un jeu de dés rapide et également tactique.

Pour le Kennerspiel des Jahres, Andor était en lice aux côté de Brügge, de Stefan Feld, et Les Palais de Carrara, de Wolfgang Kramer et Michael Kiesling. C’est dire si la concurrence était rude. Stefan Feld est en effet l’auteur de Notre Dame, Im Jahre des Drachen, Trajan, Die Burgen von Burgund ou encore Luna, rien que ça. Quant au duo Kramer-Kiesling, on lui doit Tikal, Torres, Java ou encore Raja. A noter que tant Brügge que Les Palais de Carrara sont édité chez Hans im Glück, de là à dire que l’éditeur bavarois a du nez, il n’y a qu’un petit pas.

Lien Permanent pour cet article : http://www.geniedelalampe.org/?p=5997

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *