mardi 22 août 2017     

«

»

Août 09 2013

Imprimer ce Article

Sombres profondeurs

the_caveJ’avais déjà joué à K2, le jeu pour les vrais montagnards qui savent grimper les pics abrupts, non sans plaisir d’ailleurs, d’autant que les parties s’enchaînent à un rythme effréné. Alors, quand pyf est arrivé avec The Cave, claironnant qu’il s’agissait d’un K2 à l’envers, j’ai tout de suite été interpellé. Force et de constater qu’il n’a pas tout à fait tort.

Si dans K2 l’objectif est de gravir le K2, dans The cave, on se transforme en spéléologue, et ce sont étroitures, gouffres et autres siphons qu’il faut affronter. Avec une ambiance très proche de K2, sans pour autant lui ressembler.

Les deux jeux ont en commun un système de gestion de son personnage, souffle et endurance dans K2, matériel et nourriture dans The Cave. Dans les deux cas, il est possible d’installer un camp avancé. La géographie est en revanche différente. Dans K2, elle est donnée. Le plateau de jeu propose les voies d’escalade et il n’est pas possible d’en changer. Dans The Cave, la grotte se dévoile peu à peu, avec des tuiles à placer, tirées au hasard. En ce sens, le jeu est moins dirigiste.

Les joueurs se sentent rapidement dans l’ambiance. Il faut préparer son sac avant le départ, en emportant cordes, bouteilles de plongée, appareil photo, canot et nourriture. Il s’agit de bien choisir, pour ne surtout pas se retrouver en manque de nourriture, une réalité particulièrement paralysante qui force le joueur à n’avancer que d’une seule case par tour jusqu’à retourner à l’entrée de la grotte se ravitailler.

Comme dans tout bon jeu, bien mal acquis profite toujours un peu. Ainsi, ce n’est pas toujours le joueur qui découvre une nouvelle tuile qui pourra l’exploiter et gagner des points de victoire. Il y a donc parfois un petit côté tactique à considérer. Le seul véritable gros bémol de ce jeu est la gestion de la profondeur. Il y a des gouffres, donc des changement de profondeur. Mais comme les couloirs représentés sur les tuiles peuvent se rejoindre, il est difficile de bien comprendre à quelle profondeur les tuiles se situent les unes par rapport aux autres. ceci mis à part, le jeu est plaisant, comme nombre d’autres jeux du même éditeur d’ailleurs.

Et si jamais, les règles françaises c’est par là.

[warning]Sur le même jeu:

– la fiche[/warning]

Lien Permanent pour cet article : http://www.geniedelalampe.org/?p=6064

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *