mardi 22 août 2017     

«

»

Août 28 2013

Imprimer ce Article

Le dragon dégommé

dragonCe fut long, difficile, éprouvant, mais finalement on l’a dégommé ce dragon qui empoisonne la dernière aventure d’Andor. Et il a fallu s’y prendre à deux fois. Une première tentative le week-end a abouti à un abandon réfléchi et justifié puisqu’il était devenu impossible, dès le troisième tour, de mener le scénario à son terme avec que le narrateur n’atteigne la fatidique lettre N.

Rebelote donc le vendredi suivant avec quatre aventuriers motivés et prêts à en découdre avec l’abominable. Avec cette fois une approche autrement plus réfléchie. Interdit de sacrifier des paysans, on ne court plus en tous sens pour la beauté du geste. Bref, nous avons établi une vraie stratégie: mettre les paysans à l’abri, délivrer le prince pochard des tavernes, réveiller les guerriers nains, reconstruire la vieille tour.

Et tout a bien fonctionné. Nous avons libéré le château, installé les paysans à l’intérieur, bien calculé qu’il ne manquât pas un seul bouclier. Nous étions prêts a affronter le dragon au dernier tour. Mais quelle ne fut notre surprise de constater que le monstre commence par un coup bas en éliminant notre prince si chèrement délivré du gor qui le gardait prisonnier. Mais à quoi sert-il donc? Nous nous sommes vite repris et avons entamé le combat avec détermination. Il nous a fallu batailler dix heures pour venir à bout du dragon. C’est dire que ce fut sur le fil de l’épée. Du coup, Andor perd un peu de son intérêt après avoir joué tous les scénarii.

[warning]Lire:

[/warning]

Lien Permanent pour cet article : http://www.geniedelalampe.org/?p=6189

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *