lundi 20 novembre 2017     

«

»

Oct 08 2013

Imprimer ce Article

De l’or en boîte

30caratsLe club de l’a pas encore ce jeu, mais ça ne saurait tarder. 30 Carats est le jeu qui a été primé au Concours international de créateur de jeu de Société de la Fête du Jeu en mai dernier (lire l’article) et je ne vous cache pas qu’il me tardait de la découvrir en vrai, édité. J’ai donc pu jouer ma première partie le 27 septembre dernier, à DivinaSion, quelques jours à peine après sa mise sur le marché. Je ne vous cache pas que ce fut un vrai régal. Je comprends aussi pourquoi le jury du concours l’a primé.

30 Carats est un jeu de bluff d’une simplicité presque désarmante. Le but est bien entendu de s’enrichir et les contraintes sont sommes toutes assez minimes. Les joueurs doivent vendre et acheter des pierres précieuses matérialisée par des pions de différentes couleurs. Ils ont, à chaque vente, une seule et unique contrainte imposée par une carte, du genre: « vous devez proposer au moins 2 pierres de votre couleur ». Le vendeur constitue un lot, comme il l’entend, en respectant la contrainte et sans dépasser 5 pierres. Les autres vont eux aussi constituer des lots, tous différents, puis le vendeur choisit librement parmi eux celui qu’il échange avec son propre lot.

Tous les joueurs débute la partie avec exactement les mêmes pierres en quantité égale. Au gré des ventes, les pierres vont changer de main, chacun essaie d’amasser certaines couleurs et de se débarrasser d’autres. Car les pierres n’ont pas toutes la même valeur. En début de partie, chaque joueur reçoit une carte qui lui indique la valeur des pierres de sa couleur, de -30 à +30 par paliers de 5. Et c’est là qu’intervient le bluff, mais aussi l’intox, les rumeurs, bref tout ce qui fait le sel du jeu – Mais regarde, il n’arrête pas de vendre des bleues, c’est qu’elles ne valent rien du tout. Mais non c’est de l’intox, il veut nous le faire croire, mais je l’ai vu en acheter au tour précédent, il en a au moins 10 derrière son paravent –. Le tout est de parvenir à deviner quelles pierres ont de la valeur, lesquelles n’en ont pas et de réussir à les acheter, respectivement s’en débarrasser discrètement… ou non!

Les joueurs ont la possibilité de consulter les cartes de valeur des pierres des autres joueurs, mais ce n’est bien entendu pas gratuit, plus clairement dit, ça coûte cher. A chaque tour, une carte de valeur, parmi celles qui n’ont pas été distribuées, est retournée, donnant une indication supplémentaire. Une partie dure trois tours, chaque joueur sera donc vendeur à trois reprises et aura, en conséquence, trois cartes de contrainte en main en début de partie. Il devra en jouer une à chaque fois qu’il vend. Une fois les trois tours écoulés, chacun dévoile la carte de valeur des pierres de sa couleur, lève son paravent pour montrer son butin et en calculer la valeur.

[warning]Lire la fiche du jeu[/warning]

Lien Permanent pour cet article : http://www.geniedelalampe.org/?p=6257

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *