mardi 25 juillet 2017     

«

»

Jan 14 2015

Imprimer ce Article

Russian Railroads

Description

Chaque joueur représente un magnat du chemin de fer, mandaté par le tsar pour construire le Transsibérien et deux autres importantes lignes ferroviaires en Russie. En plus de construire des rails, les joueurs pourront acheter de nouvelles locomotives, promouvoir l’industrialisation et embaucher des ouvriers et des conducteurs. Tout cela dans le but de marquer un maximum de points.

Russian Railroads est un jeu de placement d’ouvriers. Le rail est un peu anecdotique dans ce jeu. Il y a certes de la construction, mais pas de transport, assez étonnant pour un jeu de train. Mais bref, ici n’est pas le propos. C’est juste pour dire aux amateurs de jeux de trains qu’ils ne trouveront pas ici les ingrédients traditionnels.

Le plateau de jeu représente les différentes actions possibles avec ses ouvriers. La plupart des actions sont dédoublées, par exemple mobiliser deux ouvriers pour acheter trois rails noirs ou mobiliser un ouvrier pour acheter deux rails noirs. Les situation de blocage absolu ne sont donc pas légions.

Chaque joueur reçoit en début de partie un plateau individuel sur lequel figurent trois lignes ferroviaires à construire, cinq ouvriers (il peut en acquérir davantage en cours de partie), trois rails noirs, une pièce d’argent, une tuile locomotive de niveau 1 (il faudra en acquérir d’autres pour construire les autres voies ferrées et aussi « upgrader » les locomotives existantes), il place ses différents pions et marqueurs ont endroits indiqués. L’ordre du tour est tiré au hasard avec des cartes.

A son tour, le joueur pose le nombre d’ouvriers sur la case encore libre de l’action de son choix. Il doit effectuer immédiatement l’action et être en mesure de la réaliser dans son intégralité. Les joueurs peuvent ainsi acheter des rails de différentes couleurs, acheter des locomotives, acheter des conducteurs de trains, se placer dans l’ordre du tour, progresser dans le domaine technique, prendre de l’argent, engager de la main d’œuvre temporaire.

La construction de rail est matérialisée par l’avance du marqueur du rail de la couleur correspondante sur l’une des lignes. Ces lignes donnent aussi des bonus lorsque l’un ou l’autre marqueur atteint un point précis. Encore faut-il que la valeur des locomotives permette d’encaisser ce bonus. Et une des lignes permet, elle, de construire progressivement les rails des autres couleur, dans un ordre bien défini.

A côté de ça, le joueur peut améliorer son niveau d’industrialisation ou engager des conducteurs de locomotives (où il sera possible de placer un ouvrier sans concurrence aucune). Au terme de chaque manche, chacun décompte ses points. Le niveau d’industrialisation ainsi que la position des marqueurs de rails sur les lignes, couplé à la valeur des locomotives, donnent des points de victoire.

Au terme des six ou sept manches (selon le nombre de joueurs), un décompte final tiendra compte des conducteurs de locomotive engagés en cours de partie (un seul est disponible à chaque tour) et des cartes bonus acquises en cours de route. Le plus fort total l’emporte.

Russian Railroads n’est pas un jeu « one shot ». Plusieurs parties sont nécessaires pour apprécier ce jeu particulièrement riche. Une seule partie risque de provoquer davantage de frustration que de plaisir.

10

Carte de visite

Titre français Russian Railroads
Auteur Helmut Ohley
Leonhard Orgler
Editeur Hans im Glück (2013)
Z-Man Games
Filosofia
Genre Jeu de plateau
Série
Nb de joueurs 2 à 4
Âge dès 12 ans
Durée 120 minutes
Néophyte Passionné
Pour rire Pour réfléchir
En famille Entre ami-e-s

Votre avis

4.3 - 3 votes

Ressources

C’est dans la boîte

  • la règle
  • 1 plateau de jeu
  • 4 plateaux individuels
  • 99 pièces en bois
  • 127 jetons
  • 23 cartes

Lien Permanent pour cet article : http://www.geniedelalampe.org/?p=7104

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *