vendredi 23 juin 2017     

«

»

Jan 14 2015

Imprimer ce Article

Essen

Description

Chaque année à la fin octobre, la ville allemande d’Essen devient la capitale mondiale du jeu de plateau. Des éditeurs du monde entier se rassemblent pour présenter leurs nouveautés aux milliers de joueurs passionnés venus spécialement pour l’occasion. Dans le jeu Essen, vous incarnerez un de ces geeks. Muni de votre wishlist, vous déambulerez dans les allées du salon à la recherche des nouveautés les plus populaires.

Jouez donc au joueur, au geek. Essen est un jeu de déplacement qui prend pour base le salon annuel des jeux de société d’Essen, rendez-vous incontournable de tous les éditeurs de la planète et de dizaines de milliers de joueurs qui viennent découvrir les dernières sorties. Il faut donc imaginer 150’000 joueurs qui se ruent sur les stands des éditeurs avec la liste des jeux qu’ils veulent absolument acquérir, et que là-dessus se greffe les jeux qui font le buzz lors du salon.

Le plateau de jeu représente les halles du salon avec les stands des éditeurs (comme en vrai). A chaque éditeur correspond une tuile sur laquelle figure un jeu (ça c’est pas tout à fait comme en vrai puisque la plupart des éditeurs ont plusieurs titres en vente). Chaque jeu est aussi représenté sur une carte. Les jeux sont répartis en quatre catégories : jeux de hasard, de cartes, de placement, de réflexion.

En début de partie, chaque joueur reçoit 300 euros et les éléments de la couleurs qu’il a choisie (un pion, un coffre de voiture, un marqueur). Les cartes sont mélangées et chaque joueur en reçoit 7. Il en choisit une et passe le reste à son voisin de gauche. Il choisit une carte parmi celle qu’il reçoit de son voisin de droite et ainsi de suite jusqu’à ce que chaque joueur ait 4 cartes en main. Ces cartes forment sa liste d’achats.

Les cartes non choisies sont placées à l’endroit prévu du plateau et les tuiles correspondantes sont mises sur les stands des éditeurs concernés. C’est en quelque sorte la dotation de départ du salon. Les cartes visibles constituent ainsi une sorte de liste d’achats commune aux joueurs. Dès qu’un joueur achète un jeu de cette liste, il prend la carte.

Les autres tuiles sont placées en réserve (sur des cases correspondantes) et arriveront sur le plateau en cours de partie au début de chaque tour par groupe de six. Le groupe qui arrive au tour suivant est visible. Cette visibilité permettra aussi de modifier la cote des catégories de jeux et de positionner la foule.

Tout est en place, les portes s’ouvrent. Chaque joueur dispose d’un maximum de huit actions. Se déplacer d’un stand vers un autre coûte une action (deux s’il y a foule dans la halle), acheter un jeu coûte une action, s’arrêter pour un playtest (piocher une carte face cachée pour compléter sa liste d’achat) coûte une action. Mais attention, les huit actions sont représentées par huit cases. Lorsque le joueur achète un jeu, il doit le poser sur la case libre la plus à droite de cette échelle. Et bien entendu, il n’est pas possible d’effectuer une action si la case est occupée par un jeu. Donc plus le nombre de jeu acheté est important, moins il y a de points pour se déplacer.

Le joueur peut en tout temps sortir du salon pour vider son sac dans le coffre de sa voiture (c’est gratuit) et donc récupérer la totalité de ses points d’action, prendre de l’argent au distributeur de billets (mais ça coûte des points de victoire). Il peut aussi s’arrêter à la caféteria centrale pour reprendre des forces (acheter deux points d’action).

Chaque jeu acheté donne des points : ceux éventuellement indiqués sur le jeu, ceux de la cote actuelle de la catégorie de jeu. A la mi-journée (au terme du 4e tour) et à la fin de la partie, la combinaison de jeux dans son coffre et son sac peut donner des points de victoire (des tuiles tirées au hasard au début de chaque demi-journée indiquent les combinaisons). Au terme de la partie, des points sont encore octroyés en fonction du nombre de jeux achetés figurant sur s liste d’achats.

Pour un jeu qui, de prime abord, paraissait être opportuniste pour surfer sur la vague du salon, c’est une vraie réussite. Un vrai de jeu de déplacement, de gestion et en plus, on s’y croit. La tension, la foule, l’encombrement sont bien rendus. La réflexion, la stratégie, la tactique, l’opportunisme sont aussi très présents. Une très belle surprise qui pourrait connaître bien davantage qu’un succès passager.

essen

Carte de visite

Titre français Essen
Auteur Etienne Espreman
Fabrice Beghin
Frédéric Delporte
Editeur Autoédition (2014)
Genre Jeu de plateau
Série
Nb de joueurs 2 à 4
Âge dès 10 ans
Durée 60 minutes
Néophyte Passionné
Pour rire Pour réfléchir
En famille Entre ami-e-s

Votre avis


Ressources

C’est dans la boîte

  • la règle
  • 1 plateau de jeu
  • 5 plateaux individuels
  • 60 cartes de jeux
  • 60 tuiles de jeux
  • 18 tuiles de classement
  • 5 tickets
  • 5 tuiles dernier tour
  • 14 jetons événement
  • 5 marqueurs de score
  • 10 pions
  • 2 pions foule
  • 4 marqueurs de cote
  • 1 marqueur premier joueur
  • billets de banque

Lien Permanent pour cet article : http://www.geniedelalampe.org/?p=7113

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *