vendredi 20 octobre 2017     

«

»

Jan 21 2015

Imprimer ce Article

Jeu de nain, jeu de lutin

00J’ai eu la chance de découvrir ce jeu vendredi et je ne regrette pas, et de loin, la partie. Un jeu familial et annoncé comme tel. Dont acte.Ce n’est pas un jeu pour geek. Si votre tasse de thé se situe plutôt du côté de 1830, du Sceptre de Zavandor ou de Funkenschlag, passez votre chemin.

Quoique… Je dois avouer que ce Korrigans est parvenu à me happer dans son univers. C’est simple, c’est frais, s’est amusant. Une véritable récréation pour l’esprit calculateur du geek. Ce n’est pas un jeu de réflexion, plutôt un jeu d’action.

Oui il y a du hasard, à tous les niveaux. Les menhirs qui cachent un bonus, les tuiles face cachées, la durée du jeu. Mais tout est bien agencé et contribue à une certaine justesse du jeu. A chaque tour, il s’agit de déplacer un de ses korrigans d’une case, en utilisant le moyen de transport adapté (écureuil, lapin, taupe, oiseau, grenouille).

Sur la case, vous consultez les tuiles qui y restent, vous en choisissez une et vous replacez les autres face cachée. Ces tuiles représentent soit des pièces d’or (points de victoire) soit un moyen de transport. Vous pourrez dévoiler ces derniers au début de chaque tour pour en bénéficier tout au long de la partie.

Et vient la phase de fin de tour. Vous piochez un marqueur de couleur dans le sac que vous placez sur une des cases de l’arc-en-ciel. Sept couleurs, sept cases, une couleur par case. La partie se termine une fois la dernière couleur tirée. Mais chaque couleur est représentée à double. Et si la couleur est déjà sortie, le marqueur est placé sur une case en abscisse du plateau. Il y aura donc entre sept et13 tours.

Au dernier tour, le chaudron d’or est placé sur un terrain désigné par les cases encore vides de l’abscisse et de l’ordonnée. Chaque joueur pourra utiliser alors l’intégralité de ses moyens de transports pour y amener un de ses korrigans, ou mieux les deux, pour gagner cinq, respectivement dix, points de victoire supplémentaire.

Un jeu à découvrir, ne serait-ce que pour s’aérer les neurones.

Lien Permanent pour cet article : http://www.geniedelalampe.org/?p=7149

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *