jeudi 14 décembre 2017     

«

»

Fév 18 2015

Imprimer ce Article

Trop de jeux…

tropdejeuxA chaque soirée de jeux, la même question me taraude. Dois-je préférer jouer une partie d’un jeu qui m’avait laissé une bonne impression ou préférer la nouveauté que le club vient d’acquérir ou apportée par un joueur? Et à chaque fois je me dis qu’il y a tout simplement trop de jeux.

Comme nombre d’entre nous, l’attrait de la nouveauté agit comme un aimant. Alors oui, souvent je préfère la nouveauté. Surtout que le jeu nouveau n’est que rarement seul. La plupart du temps il arrive accompagné. Alors forcément, une nouveauté succède à une autre.

Vous objecterez, non sans raison, que la solution serait peut-être le mélange. Parfois oui, mais il est souvent difficile d’aligner deux jeux, que je nommerais « geek », dans la même soirée. D’ailleurs, vendredi dernier, j’ai opté pour Panamax, auquel j’avais déjà joué le semaine précédente. La partie s’est terminée à passé minuit. Et après une telle partie, je n’avais pas très envie de me lancer dans un jeu qui m’était étranger.

L’autre phénomène que je constate est que beaucoup de nouveautés essayées ne laissent pas un souvenir impérissable, du genre « ouais, pas mal, mais on va passer à autre chose ». En gros une certaine frustration. Le constat est simple: il y a trop de jeu. Comment? J’ai entendu « trop peu de temps ». Oui, aussi.

Parfois je me surprends à souhaiter que les éditeurs soient moins nombreux, moins prolifiques. Surtout lorsque je pense à tous ces excellents jeux plus anciens qui prennent la poussière sur une étagère, non pas faute de qualité, mais tout simplement faute de temps pour y jouer. Peut-être devrait-on introduire une forme de temps mort mensuel. Une fois par mois seuls les jeux vieux de plus de deux, trois, quatre ou cinq ans ont voix au chapitre. Car si les occasions d’y jouer sont de plus en plus rares, à chaque fois qu’on y joue le plaisir est totalement intact.

Lien Permanent pour cet article : http://www.geniedelalampe.org/?p=7301

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *