mardi 19 septembre 2017     

«

»

Mar 20 2015

Imprimer ce Article

Keyflower, l’élégance ludique

14Cela faisait bien longtemps que je n’avais plus eu l’occasion de jouer une partie de Keyflower. Bien une année, voire même davantage. J’ai donc redécouvert ce jeu avec beaucoup de plaisir et en même temps une certaine appréhension. En effet, nous avons joué une partie à six, et la précédente expérience dans cette configuration ne s’était pas trop bien passée. La partie s’était un peu éternisée, tempérant de beaucoup nos ardeurs.

Mais cette fois, étonnamment, rien de tout cela. Au total deux heures et demi, règles comprises, c’est tout à fait correct. Et je dois avouer que ce fut assez jouissif. Ce jeu a vraiment tout pour plaire, enfin plaire aux geeks s’entend. Ce n’est pas un jeu pour débutants. Il est particulièrement bien équilibré et fourmille de petits paramètres qui le rendent à la fois accessible et agréable. Il faut jouer sur les couleurs et les nombres.

Pour un jeu de gestion et de production, je le trouve particulièrement élégant. Contrairement à d’autres jeux, parfois un peu bourrins, celui-ci offre une constante interactivité entre les joueurs, sans relent d’agressivité. Car le joueur qui est « attaqué » ou « contré » n’en sort pas obligatoirement perdant. Utiliser les ressources des autres se fait toujours aux dépends d’un ou plusieurs personnages, ce qui évidemment retiens tout un chacun de jouer un coup tordu juste pour freiner un concurrent.

Le jeu allie stratégie à long terme, tactique dans le choix de pose de ses pions et une petite dose d’opportunisme. Il s’avère ainsi particulièrement complet car il faut véritablement penser à tout. A agrandir son territoire, c’est indispensable, à produire, si possible bon marché, à transporter sa production, le plus loin possible, à améliorer ses capacités et encore à engager les bons ouvriers et le maximum possible au terme de chaque saison. Difficile de faire plus global.

keyflower

Lien Permanent pour cet article : http://www.geniedelalampe.org/?p=7398

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *